Vous utilisez un navigateur obsolète. Mettez votre navigateur à jour aujourd'hui pour une meilleure expérience sur ce site.

 

Deschacht vous donne des tuyaux pour réussir !

Deschacht a imaginé une solution innovante et offrant un gain de temps pour le nouvel entrepôt de Luik Natie Coldstore

img 0547

La technique est régulièrement appliquée en France, mais elle était passablement inconnue en Belgique jusqu’à présent : de grands tuyaux en acier en guise de réservoir pour la collecte de l’eau de pluie. Au printemps, Deschacht a changé la donne. Plus de 60 mètres de tuyau de 3 mètres de diamètre ont été livrés sur le chantier du nouvel entrepôt de Luik Natie Coldstore à la Kruipin à Kallo. Le Managing Partner Stefaan Verhelst raconte.

Un réservoir pour 480.000 litres d’eau

« Nous avons commencé la construction d’un nouvel entrepôt frigorifique pour Luik Natie Coldstore. Cette entreprise de notre groupe est spécialisée dans le traitement et le stockage de marchandises réfrigérées et surgelées. Le nouvel entrepôt frigorifique fera 8.000 m² et offrira quelque 7.000 emplacements de palettes. L’objectif  ? Y traiter 200 à 300 containers de bananes par semaine. Pour l’installation de refroidissement du nouveau bâtiment – qui diffuse entre autre la chaleur aux environs via l’évaporation d’eau –, nous voulions utiliser de l’eau de pluie. Celle-ci est en effet bien plus avantageuse que l’eau du robinet et plus écologique puisque l’installation consommera moins d’énergie. Selon nos calculs, nous avions besoin d’un « t ampon » d’environ 480  m³ ou de 480.000 litres d’eau de pluie. Autrement dit, nous devions construire une grande cuve en béton armé sous le bâtiment – un investissement considérable et surtout, une opération chronophage. Comme je connaissais le talent de Deschacht en matière d’égouttage et d’évacuation de l’eau, je me suis renseigné auprès d’eux. Ils ont alors formulé l’idée de ces gigantesques tuyaux de Tubao. »

Des tuyaux de trois mètres de diamètre

« Les tuyaux en acier galvanisé de l’entreprise française Tubao font partie de notre gamme depuis un moment, mais c’est la première fois que nous les utilisons pour ce type d’application » , explique Ronny Van Lierde du Service d’études de Deschacht. « Concrètement, nous avons proposé d’enfouir trois tuyaux de 22 mètres de long et 3 (trois !) mètres de diamètre dans la longueur et de les fixer les uns aux autres. Cela donnerait un réservoir pouvant contenir environ 470 m³ d’eau. »

kallo 056 kallo 115

Plus rapide et plus avantageux

Le grand avantage résidait dans le gain de temps. Cette alternative, travaux de terrassement et de remblaiement compris, devait durer une bonne semaine – contre plusieurs semaines pour le puits en béton. De plus, le prix est aussi un peu plus avantageux. Deux arguments qui ont convaincu le maître d’ouvrage. « Nous avons alors défendu cette solution auprès de l’architecte, qui l’a tout de suite acceptée. » « Nous n’en avions encore jamais entendu parler, mais nous avons trouvé cette solution élégante », déclare l’architecte Johan Peirelinck de Mertens Architecten. « S ur le plan original, nous avions effectivement dessiné une cuve en béton sous le bâtiment. Ce qui revient à construire une grande piscine. Le maître d’ouvrage et Deschacht ont alors mis cette idée sur le tapis, et elle nous a semblé intéressante, d’autant plus que l’espace nécessaire était disponible. Le tuyau se trouve maintenant sous le bâtiment et les quais de déchargement. Le prix de revient est aussi un peu plus avantageux par rapport à celui d’une construction en béton. Mais c’est le temps de construction plus court qui a été décisif. »

Boulot réalisé en 7 jours ouvrables

Le chef de projet Marco Donders de l’entreprise de construction Lareco-Bornem, qui exécute les travaux de terrassement, reconnaît que le temps de construction est bien plus court avec cette solution. « Abstraction faite du drainage, nous avons réalisé ce boulot en 7 jours ouvrables, dont 1 jour pour la pose effective. En raison du niveau élevé de la nappe phréatique sur place, nous avons démarré le drainage quelques semaines au préalable. Nous avons ensuite déblayé quelque 3.000  m³ de terre afin d’obtenir une tranchée de 5 mètres de profondeur et de 15 mètres de large à la surface. On a aussi aménagé un chemin de chantier pour la grue. En premier lieu, nous avons encore tout bien mesuré, car le tuyau devait s’insérer parfaitement entre les fondations du bâtiment qui ont été aménagées par la suite. Il n’y avait pas beaucoup de marge. Nous avons alors soulevé les trois tuyaux de 22 mètres de long chacun au moyen d’une grue télescopique et nous les avons positionnés dans la tranchée. Les spécialistes de Tubao ont ensuite attaché les tuyaux ensemble avec des bandes spéciales et mastiqué les joints de l’intérieur. Ça ressemble un peu à un raccord flexi, mais gigantesque ! Les conduites nécessaires pour les arrivées et évacuations ont été posées et j’avais également prévu une chambre de visite, ainsi qu’un puisard où le personnel d’entretien peut suspendre une pompe. Le tuyau est aussi entièrement ventilé, afin de laisser s’échapper l’air qui est propulsé par l’eau qui afflue. De plus, des déversoirs d’urgence et une évacuation ralentie à l’égout ont aussi été prévus. »

Le réservoir a tout de suite été rempli d’eau pour éviter que la pression de la nappe phréatique ne le pousse vers le haut. « Un tel réservoir est naturellement beaucoup plus léger qu’une construction en béton », explique Erwin Beeckman, le gérant du bureau d’ingénieurs Be³Projects, qui était chargé de la supervision technique du projet. « Étant donné que la couverture de sol au quai de chargement s’est avérée insuffisante, nous avons déposé une géogrille sur le réservoir, que nous avons aussi enfouie des deux côtés lors du remblaiement de la tranchée. Le réservoir restera ainsi à coup sûr à sa place. »

Solution innovante

Marco Donders repense avec satisfaction au projet. « Il s’agissait d’une première, mais tout s’est bien passé et la collaboration avec les différentes parties était agréable. Nous possédions les connaissances et produits requis afin de proposer une solution faisable sur le plan technique et commercial. Le maître d’ouvrage et l’architecte y ont donné suite et toutes les parties ont collaboré pour en faire un succès. Cela prouve une fois de plus que Deschacht fait autorité dans le domaine de l’égouttage et de l’évacuation d’eau. Et qu’elle imagine inlassablement des solutions innovantes à des problèmes peu ordinaires. »
Les autres entreprises impliquées réa-gissent aussi positivement et signalent qu’elles songeront aux tuyaux gigan-tesques de Tubao et Deschacht lors-qu’une prochaine occasion se présentera.